[ ensemble vocal mixte à 8 voix a cappella ]

OVOHA / Octuor Vocal du Hainaut

L'Octuor Vocal du Hainaut (OVOHA) est un jeune chœur mixte à 8 voix a cappella. Il a été fondé en décembre 2016 par Jonathan-Jefferson Bridoux, organiste et chef de chœur. Sa principale volonté a été d'ancrer cet octuor dans le Hainaut, en faisant appel à des chanteurs issus de la région. L'octuor est rapidement devenu un groupe d'amis où on cultive avant tout le plaisir de chanter. Cette proximité permet notamment d'assurer des répétitions régulières et de proposer des programmes de qualité, tout en valorisant une région au riche passé musical.

Cette configuration chorale à 8 voix a souvent été utilisée dans le répertoire sacré et choral profane du XIXe siècle à nos jours. Elle s'inspire évidemment des cori spezzati des maîtres vénitiens de la fin du XVIe siècle. Son atout est la réunion de deux chœurs à voix mixtes (ou à voix égales, l'un masculin, l'autre féminin), qui peuvent chanter en alternance ou se fondre en une masse sonore saisissante.

Après avoir proposé en juin 2017 un programme intitulé Motets, de Bruckner à nos jours, l'octuor s'est réuni au mois d'août pour tourner une vidéo en l'église Saint-Martin de Thulin (Hainaut).
Depuis septembre 2017, l'octuor présente un nouveau programme, intitulé En Hiver, qui chemine à travers des paysages enneigés aux arbres dépouillés, des nuits sombres vers la lumière éternelle. On y contemple notamment la magie des aurores boréales. On y entend surtout de la musique française (Saint-Saëns, Fauré, Debussy, Ravel, Hindemith, Poulenc) mais aussi de la musique anglaise, allemande et nordique.

CLOTILDE CELLIER / soprano
Après s'être initiée au piano, Clotilde pratique le chant choral pendant plusieurs années dans un chœur de femmes, puis devient soliste de la Schola Sainte Cécile (Paris 9) avec laquelle elle exploite un répertoire baroque français peu exploré, mais aussi quelques œuvres romantiques.

Elle se forme ensuite au Conservatoire Régional d'Orléans avec Hélène Obadia, et chante dans des productions telles que "Didon et Enée" (Purcell) au théâtre d'Orléans où elle joue le rôle de Belinda, le Requiem de Mozart, etc., et participe aussi à l'Académie Baroque donnée par Agnès Melon et l'ensemble Les Folies Françoises.
En 2011, Clotilde chante avec Mathilde Tomassin les leçons de ténèbres de Couperin, accompagnées par Frédéric Désenclos. Avec ce dernier, elle s'initie aussi au jeu de l'orgue. Elle poursuit ensuite sa formation vocale au Conservatoire du 7ème arrondissement de Paris auprès de Gisèle Fixe.
Installée en Belgique depuis fin 2015, Clotilde a rejoint les chœurs de l'UE où elle chante régulièrement comme soliste.

VANESSA CICERO / soprano

Inscrite dès son plus jeune âge au sein de la chorale « Crescendo », Vanessa entre à l’âge de 10 ans dans la classe de piano d’Yves Robbe à l’académie de La Bouverie. Elle poursuit son parcours en musique de chambre chez Daniel Delhaye et entre en 2010 dans la classe de chant lyrique de Laurence Frère. Après des études d’ingénieur de gestion aux FUCaM où elle crée et dirige la chorale des étudiants, elle poursuit un master en musicologie à l’UCL durant lequel elle effectue un stage au sein de la dramaturgie du Théâtre Royal de la Monnaie.

Parallèlement, Vanessa chante dans la chorale Coup de choeur.Mons qui a l’occasion de se produire avec la soprano Anne-Catherine Gillet, l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, et dans laquelle Vanessa chante régulièrement en tant que soliste. Elle rejoint ensuite la Capella Montis en tant que choriste et soliste. 

LOUIS-MARIE CROISEZ / contre-ténor

Louis-Marie est né dans une famille où les trois enfants ont toujours eu la musique pour principal hobby. À six ans, il découvre son premier instrument : le saxophone, pour lequel il obtiendra la médaille du gouvernement en même temps que son diplôme de Rhétorique.

Alors que ses grandes sœurs poursuivent leurs études dans des conservatoires royaux, Louis-Marie préfère l'originalité et intègre une école d'Ingénieur Civil. Le chant occupe toutefois une part énorme dans sa vie. L'idée qu'il "savait" chanter a toujours été évidente pour lui, jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'une formation technique et théorique plus solide était nécessaire afin de développer sa voix particulière et naturelle de contre-ténor (mezzo-sopraniste). Agé de 30 ans, il décide donc de suivre des cours de chant avec pour objectif de se former en musique baroque. Il a fait partie d'un nombre important de chœurs, dont le chœur semi-professionnel Ishango (Namur).

RÁHEL BARTHA / alto
Née en Hongrie, Ráhel est issue d’un milieu familial où l’on cultive quotidiennement le chant choral. À dix ans, elle intègre naturellement la chorale de l’école primaire. Au lycée, le grand chœur et un chœur de filles. Enfin, le chœur du Conservatoire Béla Bartók (Miskolc), où elle obtient un Master en Flûte à Bec. Elle fait également partie d’un groupe vocal semi-professionnel qui se produit notamment en Italie, en Suisse et en Belgique.

En septembre 2010, au cours d’une année diaconale en Belgique, elle rejoint la chorale Les Rolandins et s’initie brièvement à la direction de chœur. Elle rejoint ensuite la Cappella Montis et Ut et flûtes, un quintette de flûtes à bec.

A la flûte à bec Renaissance et Baroque, elle se produit avec les ensembles Polyphonia Castileti et Le Florilège Musical.

Elle enseigne actuellement aux Jeunesses Musicales de Mons et anime régulièrement des ateliers de flûte à bec.

TIMOTHÉE YANNART / ténor

Timothée a commencé ses études musicales à l'âge de 8 ans à l'Académie d'Ath. Après quelques années en percussion, il s'est finalement tourné vers le saxophone pour boucler ses années de débutant. Il entre ensuite dans la classe de composition de Denis Pousseur au Conservatoire Royal de Mons et continue sur sa lancée avec un Master didactique en Formation Musicale dans la classe de Béatrice Mestdagh. Il clôtura ses huit années d’études par un Master en Direction de Chœur dans la classe de Denis Menier.

Timothée a participé à de nombreuses sociétés musicales et fut entre autres: saxophoniste dans une harmonie, chef d'orchestre pour une brève période dans une autre et choriste dans le chœur Polyphonia de Bruxelles sous la direction de Denis Menier.

Il a récemment repris la direction des Petits Chanteurs de Belgique et fondé un groupe a cappella où se mélange notamment pop, classique, jazz et musiques de films.

HANS CLAEYS / ténor

Hans a usé ses pantalons sur les bancs du Conservatoire de Courtrai de 9 à 19 ans. Outre le solfège, il y apprend le hautbois, les percussions et l’Histoire de la musique.
A l’âge de 15 ans, il découvre le chant choral dans une chorale paroissiale et s’initie de manière autodidacte à la flûte à bec, qui restera son instrument de prédilection.
Devenu adulte, il décide toutefois d’embrasser une carrière d’infirmier et vient s’installer en Wallonie.

En manque de musique, il rejoint la chorale Les Rolandins et suit des formations de chef de chœur. En 2011, Il crée sa chorale À chœur ouvert (rebaptisée récemment Cappella Montis) et son groupe de flûtistes à bec Ut et flûtes.

Depuis quelques temps, il améliore sa technique de la flûte à bec auprès de Ráhel Bartha, titulaire d’un Master en Flûte à Bec.

VINCENT RAMLOT / baryton basse

Depuis son plus jeune âge, Vincent se passionne pour le chant et le chant choral qu’il pratique en faisant partie de nombreux chœurs de la région. Il poursuit une formation d’instituteur maternel et enseigne 18 ans dans les écoles communales du Roeulx. Il devient ensuite conseiller pédagogique, rédacteur d’outils pédagogiques et de programmes d’enseignement ainsi que formateur pour l’enseignement fondamental officiel.
Parallèlement, Il crée le chœur « Horacantus » avec Johan Trenti et perfectionne sa voix auprès de Laurence Frère. Il se produit en soliste dans des récitals (piano-voix) autour de l’opéra puis dans divers projets avec orchestre (Le Florilège musical, le Zéphyr Consort, l’ensemble instrumental Acanthe…) mais ce qui le passionne le plus, c’est la musique de chambre vocale. Partager avec d’autres chanteurs le plaisir de créer avec les voix une multitude d’univers sonores est pour lui l’essence même de sa personnalité artistique. Il fait aussi partie depuis 5 ans de l’octuor vocal « Laus Aeterna » qui aborde spécifiquement la musique sacrée de la renaissance.

JONATHAN-JEFFERSON BRIDOUX / basse

Jonathan a fondé l’Octuor Vocal du Hainaut en décembre 2016. En tant que Directeur artistique, il coordonne l’agenda du groupe et détermine une ligne de conduite générale.

Sa carrière musicale s'articule autour de plusieurs claviers: piano, orgue, clavecin et harmonium. Titulaire d'une Licence en orgue (classe de Xavier Deprez), c’est à travers son métier d’organiste liturgique, dès l’âge de 17 ans, qu’il s’initie au chant. Il décide ensuite de développer sa voix en fréquentant les classes de chant de Laurence Frère, Éric Dujardin et Sabine Conzen. Il étudie actuellement le à l'IMEP (Namur), dans les classes de Benoît Giaux et d'Elise Gäbele. 

De 2015 à 2017, il étudie la Direction de Chœur auprès de Denis Menier (Arts²). Depuis 2015,  il dirige l’ensemble vocal et instrumental Polyphonia Castileti (Châtelet), spécialisé dans la musique de la Renaissance.

Assoiffé de Musiques, il affectionne un répertoire couvrant plus de dix siècles. En 2016, il fonde l’association Vox Organorum, ayant pour but la préservation et la mise en valeur des orgues dans le Hainaut; ASBL qui encourage également toute activité vocale liée à ce but. 

Anciens membres

FLORENCE SUSANT, soprano (2016-2018)

DAMIEN DE BOUVER, baryton-basse (2016-2018)

 

 

Membres additionnels

CAMILLE HUBERT, soprano (2019)

ALINE JAILLET, soprano (2018)

JOHAN TRENTI, alto (2018)