Faire vivre l'orgue en Hainaut

Vox Organorum ASBL a pour but la préservation et la mise en valeur des orgues à tuyaux et des harmoniums* dans le Hainaut. Elle encourage également toute forme d'activité vocale liée à l'usage des orgues: chœur paroissial, schola grégorienne, toute chorale ou ensemble vocal régional.

À travers diverses activités (animations, ateliers, stages d'initiation et de découverte de l'orgue et chant choral, master-classes, concerts et visites guidées...), nous veillons aussi à dépoussiérer l'image de l'orgue, instrument souvent perçu comme exclusivement lié à un usage liturgique. 
Introduit dans les églises chrétiennes au Xe siècle, l'orgue y fut pourtant longtemps interdit: il comptabilisait alors plus de mille ans d'existence en tant qu'instrument destiné à 
divertir l'Homme.
Développé au IIIe siècle av. J.-C. par Ctésibios à Alexandrie, puis exporté à Byzance et Rome, il animait déjà les combats de gladiateurs et les autres jeux de l'amphithéâtre romain. Offert par l'Empereur byzantin Constantin V à Pépin le Bref, il fut également prisé à la cour carolingienne. Malgré son appropriation par l'Église au Moyen Âge, il continuera à coexister en dehors: airs de cour et concerts profanes à l'église durant la Renaissance, églises converties en auditoriums pendant la Révolution Française. Au XIXe siècle, l'orgue fait son apparition au salon, au théâtre ou encore dans différentes salles de spectacle (Palais ducal à Bruxelles, Palais du Trocadéro à Paris). Au cours du XXe siècle, l'orgue à tuyaux trouvera même une place dans des salles de cinéma, de concert, de music-hall, ou de grands magasins (États-Unis, Japon). Au XXIe siècle, l'orgue a encore un bel avenir: outre de nombreuses restaurations en Hainaut et à travers le monde, citons par exemple la construction d'un orgue neuf à la Cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles (2000), d'orgues monumentales au Walt Disney Concert Hall à Los Angeles (2003) et à la Philharmonie de Paris (2016).

Le "roi des instruments" (expression reprise par plusieurs grands compositeurs, attribuée à Guillaume de Machaut au XIVe siècle) a donc aujourd'hui une place de premier plan en tant qu'instrument de concert. L'écouter et le regarder, c'est déjà tout un symbole², musical et architectural. Il est sans doute l'instrument de musique le plus complet de tous les temps.

L'orgue est aussi un grand patrimoine à préserver comme tout monument, et il a besoin de vivre pour s'entretenir. Rien que sur le territoire du Hainaut (comprenant les arrondissements d'Ath, Charleroi, Mons, Mouscron, Soignies, Thuin et Tournai), on dénombre à peu près 450 instruments. La plupart de ces instruments sont utilisés régulièrement et reçoivent un entretien plus ou moins régulier mais certains sont abandonnés, voir vandalisés. Un usage et un entretien régulier ne garantit pas le parfait état de ces instruments: plus de la moitié sont dans un mauvais état de fonctionnement et/ou de conservation. Certains instruments de grande qualité restent en attente de soins plus conséquents et sont parfois dans une situation préoccupante, notamment dans les églises où l'on évoque une désacralisation

Ensemble, faisons donc vivre ce riche patrimoine, des instruments fraîchement restaurés aux orgues délaissés qui mériteraient de retrouver tout leur panache.


Merci d'avance pour le soutien que vous nous apporterez dans cette belle aventure!



Jonathan Bridoux,
Président

* orgues expressifs dont le son est produit par des anches libres
² du grec ancien symbolon (de syn-, avec, et -ballein, jeter), signifiant « mettre ensemble » 

Conseil d'Administration

Jonathan Bridoux, Président
Xavier Deprez, Président d'honneur
Yvonne Vansteenkiste, Trésorière
Jean-Pierre Vermaelen, Secrétaire


Chargée de communication:
Nathalie Schietecat

© 2016 by VOX ORGANORUM ASBL.

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • Vimeo Clean
  • YouTube Clean